Notre savoir-faire

Fruit de plusieurs années de recherche, notre whisky se distingue par le soin que nous lui portons à chaque étape de sa création :

Tous les whiskies de Rozelieures sont single malt, et nous sommes la première distillerie en France à travailler des malts tourbés.

Fidèles à la tradition ancestrale, nous effectuons une double distillation de tous nos whiskies. Ce procédé offre une plus grande finesse et une intensité aromatique inégalable.

Après distillation, nous faisons vieillir notre whisky en fûts de chêne issus de nos forêts locales mais aussi en fûts ayant contenu des vins et spiritueux provenant du Kentucky, de Xérès, de Bourgogne, de la Vallée du Rhône et du Sud-­Ouest.

Pour mieux découvrir notre esprit de producteur distillateur innovant, des visites «dégustation» pour particuliers et groupes sont organisées toute l’année. au cœur de notre ferme distillerie.

Notre processus de fabrication

La famille Grallet-Dupic cultive aujourd’hui 300 ha. Christophe Dupic ensemence chaque printemps, en fonction des rotations, entre 50 et 100 ha d’orge à malt (orge 2 rangs : Lauréate, Prospect), pour une récolte annuelle entre 400 et 700 tonnes. Rozelieures est ainsi l’une des rares distilleries en France à utiliser des variétés d’orge spécifiques à la production du whisky.

Pour produire du whisky, il faut du malt. On appelle ainsi l’orge que l’on fait germer, pour transformer son amidon en maltose. Et la France est le leader mondial de l’orge maltée. Propriétaire et exploitante de ses champs de céréales, la famille Grallet-Dupic ambitionne rapidement de construire sa propre malterie. Le rêve devient réalité fin 2017. En décembre de cette année, la Malterie des Hautes-Vosges sort ses premiers quintaux de malt, à partir de l’orge maison. La malterie, d’une capacité de 1 000 tonnes annuelles, est basée dans la montagne vosgienne toute proche. La route qui conduit au village rappelle d’ailleurs les paysages écossais du Speyside, pour ses forêts à flanc de collines qui surplombent des ruisseaux tumultueux

Pour Sabine et Christophe, il aurait été facile de s’approvisionner en bière à distiller auprès des nombreuses brasseries locales. Pourtant, le couple fait tout de suite le choix de s’équiper d’une brasserie complète (empâtage, brassage et fermentation) et d’embaucher un brasseur. Le malt issu de la Malterie des Hautes-Vosges est réceptionné et broyé à Rozelieures. Réduit en farine grossière, il est mis en infusion dans l’eau chaude. Le sucre du malt va diffuser dans l’eau, par osmose, toutes les richesses de ses arômes. Cette eau sucrée sera alors refroidie.

L’eau sucrée issue du brassage est conduite vers les cuves de fermentation dans lesquelles sont ajoutées les levures, qui vont transformer le sucre en alcool. La spécificité de Rozelieures est d’avoir une fermentation en deux étapes :
• une première étape de fermentation à température dirigée
• une deuxième étape de fermentation libre, non thermo-régulée, qui va donner la complexité et le gras On obtient ainsi un brassin (moût fermenté) qui est prêt à être distillé.

La distillerie de Rozelieures est constituée de deux alambics charentais à repasse de 3200 l et 1600 l. Grâce à leur forme plutôt trapue, ils sont parfaitement adaptés à la production de whiskies fins, ronds et gras. Le whisky de Rozelieures est issu d’une double distillation des eaux-de-vie de malt. La distillation est lente, ce qui leur apporte beaucoup de finesse et permet de les déguster directement à la sortie de l’alambic.

Rozelieures offre les meilleures conditions de vieillissement aux distillats et futurs whiskies, dans plusieurs chais et avec des barriques d’origines diverses, toujours de grande qualité. Historiquement, le whisky européen – écossais et irlandais en tête – vieillit en fût usagés de bourbon ou de xérès (fino, oloroso ou pedro ximenez). Ce seront donc les premiers choix de la distillerie. Mais très rapidement, Christophe Dupic, qui est aussi un amateur averti de grands vins, décide de s’appuyer sur des fûts ayant contenus des grands vins qu’il affectionne : bourgogne rouge (Vosne-Romanée, Nuits-SaintGeorges) ou blanc (Rully), Côtes-du-Rhône (Saint-Joseph, Condrieu), Sauternes et Tokay. Il source aussi des barriques auprès des producteurs de spiritueux (cognac, armagnac, rhum) ou de vins mutés (porto, banyuls).
Répartis sur 5 chais, plusieurs milliers de futs sommeillent en attendant d’être embouteillés.

Tous nos whiskies sont embouteillés sur place, au cœur de la distillerie. Si la machine se charge de remplir les bouteilles, les sertir et les étiqueter, il faut ensuite les mettre dans les étuis puis dans les cartons à la main. Lors des périodes d’embouteillage, toutes les équipes de Rozelieures s’activent sur la chaîne.

Notre processus de fabrication

Récolte
La famille Grallet-Dupic cultive aujourd’hui 300 ha. Christophe Dupic ensemence chaque printemps, en fonction des rotations, entre 50 et 100 ha d’orge à malt (orge 2 rangs : Lauréate, Prospect), pour une récolte annuelle entre 400 et 700 tonnes. Rozelieures est ainsi l’une des rares distilleries en France à utiliser des variétés d’orge spécifiques à la production du whisky.
Maltage
Pour produire du whisky, il faut du malt. On appelle ainsi l’orge que l’on fait germer, pour transformer son amidon en maltose. Et la France est le leader mondial de l’orge maltée. Propriétaire et exploitante de ses champs de céréales, la famille Grallet-Dupic ambitionne rapidement de construire sa propre malterie. Le rêve devient réalité fin 2017. En décembre de cette année, la Malterie des Hautes-Vosges sort ses premiers quintaux de malt, à partir de l’orge maison. La malterie, d’une capacité de 1 000 tonnes annuelles, est basée dans la montagne vosgienne toute proche. La route qui conduit au village rappelle d’ailleurs les paysages écossais du Speyside, pour ses forêts à flanc de collines qui surplombent des ruisseaux tumultueux.
Brassage
Pour Sabine et Christophe, il aurait été facile de s’approvisionner en bière à distiller auprès des nombreuses brasseries locales. Pourtant, le couple fait tout de suite le choix de s’équiper d’une brasserie complète (empâtage, brassage et fermentation) et d’embaucher un brasseur. Le malt issu de la Malterie des Hautes-Vosges est réceptionné et broyé à Rozelieures. Réduit en farine grossière, il est mis en infusion dans l’eau chaude. Le sucre du malt va diffuser dans l’eau, par osmose, toutes les richesses de ses arômes. Cette eau sucrée sera alors refroidie.
Fermentation
L’eau sucrée issue du brassage est conduite vers les cuves de fermentation dans lesquelles sont ajoutées les levures, qui vont transformer le sucre en alcool. La spécificité de Rozelieures est d’avoir une fermentation en deux étapes :
• une première étape de fermentation à température dirigée
• une deuxième étape de fermentation libre, non thermo-régulée, qui va donner la complexité et le gras On obtient ainsi un brassin (moût fermenté) qui est prêt à être distillé.
Distillation
La distillerie de Rozelieures est constituée de deux alambics charentais à repasse de 3200 l et 1600 l. Grâce à leur forme plutôt trapue, ils sont parfaitement adaptés à la production de whiskies fins, ronds et gras. Le whisky de Rozelieures est issu d’une double distillation des eaux-de-vie de malt. La distillation est lente, ce qui leur apporte beaucoup de finesse et permet de les déguster directement à la sortie de l’alambic.
Vieillissement
Rozelieures offre les meilleures conditions de vieillissement aux distillats et futurs whiskies, dans plusieurs chais et avec des barriques d’origines diverses, toujours de grande qualité. Historiquement, le whisky européen – écossais et irlandais en tête – vieillit en fût usagés de bourbon ou de xérès (fino, oloroso ou pedro ximenez). Ce seront donc les premiers choix de la distillerie. Mais très rapidement, Christophe Dupic, qui est aussi un amateur averti de grands vins, décide de s’appuyer sur des fûts ayant contenus des grands vins qu’il affectionne : bourgogne rouge (Vosne-Romanée, Nuits-SaintGeorges) ou blanc (Rully), Côtes-du-Rhône (Saint-Joseph, Condrieu), Sauternes et Tokay. Il source aussi des barriques auprès des producteurs de spiritueux (cognac, armagnac, rhum) ou de vins mutés (porto, banyuls).
Répartis sur 5 chais, plusieurs milliers de futs sommeillent en attendant d’être embouteillés.
Embouteillage
Tous nos whiskies sont embouteillés sur place, au cœur de la distillerie. Si la machine se charge de remplir les bouteilles, les sertir et les étiqueter, il faut ensuite les mettre dans les étuis puis dans les cartons à la main. Lors des périodes d’embouteillage, toutes les équipes de Rozelieures s’activent sur la chaîne.

Notre histoire

En savoir plus →

VISITES ET DÉGUSTATIONS

En savoir plus →

Whiskies parcellaires

En savoir plus →

Nos produits

Livraison offerte en France Métropolitaine dès 80€ d'achat